Archives du mot-clé biographe

Annie Gerest, PCE du mois

publié le dans PCE à l'honneur

photoa-gesrest

Quand avez-vous ouvert votre cabinet ?

En janvier 2011.

Quelles sont les principales activités que vous avez développées ?

Convaincue de l’importance de la transmission des souvenirs dans le patrimoine immatériel des familles, je me concentre sur l’écriture de biographies, récits de vie, témoignages.

Prévoyez-vous de développer une nouvelle activité ?

Je travaille des offres de récits de vie ciblées pour des professionnels, des associations, des collectivités, motivées par l’utilité d’une approche mémorielle incarnée et vivante.

Qui sont vos principaux clients ? (Particuliers, professionnels, collectivités, etc.)

Les particuliers.

Quels problèmes rencontrez-vous dans l’exercice de votre métier ? 

La complexification des modes de communication digitale complique beaucoup les procédures pour faire connaître mon travail.

La demande la plus touchante qui vous ait été faite ?

Un témoignage de dévouement exceptionnel d’une mère pour son fils.

Un site Internet, une information, un article ou toute autre chose que vous voudriez nous faire découvrir ou partager ?

Un livre : DOSSE (François), Le pari biographique, écrire une vie  Paris, La découverte, 2005, 480p

Coordonnées de votre cabinet

enseigneagerestannie.gerest@gmail.com – 06 83 88 04 53

letoffedevosjours.fr  ou biographe-valence.fr

https://www.facebook.com/Létoffe-de-vos-jours-

Elisabeth Chauvin à Saint-Léger-les-Vignes, PCE du mois

publié le dans PCE à l'honneur

Quand avez-vous ouvert votre cabinet ?

J’ai ouvert mon cabinet en 2010, en étant hébergée dans un premier temps et pendant deux ans par une coopérative d’activités et d’emploi.

 

Quelles sont les principales activités que vous avez développées ?

Pour l’instant, mon activité se partage à parts égales entre la rédaction ou correction de biographies et la correction de romans et autres livres.

Prévoyez-vous de développer une nouvelle activité ?

Oui, j’aimerais beaucoup, entre autres, transcrire des conférences et réaliser des travaux pour les entreprises.

Qui sont vos principaux clients ? (particuliers, professionnels, collectivités, etc.)

Mes clients sont pour la plupart des particuliers.

Quels problèmes rencontrez-vous dans l’exercice de votre métier ? 

La difficulté principale que je rencontre est d’arriver à réaliser mes  travaux dans des délais me permettant de gagner ma vie correctement. Toutefois, au fil des expériences, je progresse et gagne régulièrement en efficacité. Mais je peux encore m’améliorer.

La demande la plus insolite qui vous ait été faite ?

Je n’ai pas eu de demande particulièrement insolite.

Et la plus touchante ?

J’ai rédigé l’hommage funèbre d’une cliente très jeune, décédée de maladie. Elle avait 18 ans. Avant cela, j’avais rédigé un hommage à l’intention de ses deux jeunes sœurs à la demande de leur maman qui voulait les remercier de leur patience et de leur attitude, pleine de compréhension, face à la maladie de leur sœur.

Un site Internet, une information, un article ou toute autre chose que vous voudriez nous faire découvrir ou partager ?

Je signale l’existence d’un livre de Jean-Pierre Colignon sur le participe passé : Le participe passé, Tous les accords, d’abaisser à zyeuter, 959 verbes, chez Victoires éditions.

Ce livre est probablement le plus complet qui existe sur ce sujet. Il est composé au trois quarts d’une liste de verbes, presque exhaustive, avec, pour chacun, différents cas de figure dans lesquels on peut les rencontrer. Ainsi, plus la peine de se demander quelle question il faut se poser pour savoir comment accorder. Un outil très pratique et d’une grande utilité.

logo E. ChauvinCoordonnées de votre cabinet

Elisabeth Chauvin – 5, rue des Peupliers - 44710 Saint-Léger-les-Vignes (sauf exception, je ne reçois pas de clients chez moi.)

Tél. 06 16 32 03 59

lisbethchauvin@gmail.com

www.elisabeth-chauvin.com

Henri Romain Hours à Honfleur, PCE du mois

publié le dans PCE à l'honneur

Henri Romain HoursQuand avez-vous ouvert votre cabinet ?

Au printemps 2014, quand j’ai regroupé mes différentes activités liées à l’écriture sous une seule « casquette » officielle. Auparavant j’avais déjà exercé dans chacun de ces domaines, mais de manière ponctuelle.

Quelles sont les principales activités que vous avez développées ?

En premier lieu la biographie personnelle, familiale, l’écriture de récits de vie. Cette activité passionnante, qui nécessite un contact privilégié avec le demandeur, a pris le pas sur les autres. Faute de temps, celle d’écrivain public, pour la rédaction de simples courriers, est passée à la trappe... Le conseil en matière d’écriture est l’autre versant du métier qui m’intéresse le plus. La simple correction de manuscrit est évidemment moins captivante.

Prévoyez-vous de développer une nouvelle activité ?

Je songe à animer des ateliers d’écriture, mais cela demande beaucoup de temps et d’organisation. Présentement, mon travail de biographe, que je prends très à cœur, m’absorbe totalement ! Et si j’aime transmettre mes compétences, partager un savoir-faire, donner des clés pour l’écriture, je préfère pour l’instant le faire au cas par cas, pas encore face à un auditoire.

Qui sont vos principaux clients ? (particuliers, professionnels, collectivités, etc.)

Pour l’essentiel, des particuliers. Et je ne m’en plains pas : c’est le plus enrichissant, d’un point de vue humain. Je n’ai pas encore eu de demandes de la part de collectivités.

Quels problèmes rencontrez-vous dans l’exercice de votre métier ? 

La nécessité de devoir toujours penser à communiquer pour développer sa clientèle. C’est, hélas, du temps qu’il faut prendre sur celui de l’écriture, de la réalisation, de la création. On est souvent confronté aussi à des problèmes de budget avec les clients. Il arrive qu’ils aient besoin de temporiser, de faire une pause dans le projet en cours. Cela nuit toujours un peu à l’élan initial. Il est plus difficile ensuite de se remettre dedans. Il faut alors jongler avec les autres projets en cours... et les factures qui arrivent !

La demande la plus insolite qui vous ait été faite ?

Un client très sympathique qui a l’intention de raconter ses nombreuses conquêtes féminines.

Et la plus touchante ?

Un petit garçon qui, ayant vu un article de presse qui m’était consacré, a appelé pour me demander d’écrire un discours hommage à son chien disparu.

Un site Internet, une information, un article ou toute autre chose que vous voudriez nous faire découvrir ou partager ?

Mon propre site internet : www.partagedememoire.com.  Pour ceux qui seraient intéressés par mes prestations, il explique bien comment on s’y prend pour entreprendre et mener à bien le projet d’écriture envisagé. Il ne faut pas hésiter à comparer les offres de services, mais bien réaliser qu’au final, c’est le climat de confiance instauré entre le demandeur et le prestataire qui fera la différence, et le bon travail.

Coordonnées de votre cabinet

Mon site internet : www.partagedememoire.com

(On peut m’adresser sa demande via la page « contact »)

Téléphone : 06 81 17 71 95 / 02 31 98 23 39.

Delphine Guillou à La Roche-sur-Yon, PCE du mois

publié le dans PCE à l'honneur

 

Quand avez-vous ouvert votre cabinet ?

Le 1er juillet 2011.

Quelles sont les principales activités que vous avez développées ?

  1. Partie écrivain public :
  • rédaction de courriers divers, de lettres de motivation, de CV…
  • animation d’ateliers de retour à l’emploi pour la mairie de La Roche-sur-Yon et la maison d’arrêt de La Roche-sur-Yon, en collaboration avec une socio esthéticienne ;
  • correction de manuscrits ;
  • saisie et mise en pages de documents divers pour les particuliers.
  1. Partie biographe :
  • rédaction de récits de vie pour les particuliers ;
  • rédaction d’historiques d’entreprises pour des associations ;
  • accompagnement à l’édition de certaines biographies.

3.  Partie conseil en communication écrite :

  • rédaction d’articles publicitaires pour des professionnels vendéens ;
  • réalisation d’affiches ou annuaires publicitaires ;
  • réalisation de plaquettes commerciales : mise en pages, rédaction de textes… ;
  • rédaction de livrets d’entreprise…

Prévoyez-vous de développer une nouvelle activité ?

Actuellement je suis en attente d’une formation pour être formateur en orthographe, afin de proposer des ateliers d’amélioration orthographique pour les enfants et les adultes. Les ateliers enfants débuteront au plus tard en 2016, sous forme ludique.

Qui sont vos principaux clients ? (particuliers, professionnels, collectivités, etc.)

En réalité j’aime la variété, aussi je travaille avec tout le monde ! Certes, mon chiffre d’affaires est majoritairement réalisé avec les professionnels, mais j’interviens aussi bien auprès des particuliers, des associations, des collectivités que des entreprises. Cela permet de ne pas s’ennuyer !

Quels problèmes rencontrez-vous dans l’exercice de votre métier ? 

La plus grande difficulté est l’isolement. Aussi, afin de pallier ce problème, j’ai intégré le GREC, dont j’assure d’ailleurs la présidence depuis deux ans, et le SNPCE. Je conseille vivement de rejoindre des confrères dans un réseau, c’est plus agréable pour travailler sereinement.

La demande la plus insolite qui vous ait été faite ?

Aucune.

Et la plus touchante ?

Lorsqu’une maman a osé braver l’opposition ferme de son mari en venant me voir pour que je l’aide à rédiger le discours qu’elle devait prononcer pour le mariage de son fils. Chez eux, les émotions étaient tellement taboues qu’elle ne savait comment dire simplement à son fils qu’elle l’aimait et qu’elle était fière de lui. Le discours a tellement plu que son mari a souhaité également participer et le lire.

Un site Internet, une information, un article ou toute autre chose que vous voudriez nous faire découvrir ou partager ?

logo D. GuillouLe mieux est directement d’aller sur mon site : www.desmotspourdeshistoires.fr

Coordonnées de votre cabinet

Delphine GUILLOU
DES MOTS POUR DES HISTOIRES
3 place Renoir, 85000 LA ROCHE-SUR-YON
06 83 85 61 03

Francis Lombard à Saint-Max, PCE du mois

publié le dans PCE à l'honneur

F. LombardQuand avez-vous ouvert votre cabinet ?

En mai 2004

Quelles sont les principales activités que vous avez développées ?

Je suis auteur conseil, écrivain privé, nègre littéraire et rewriter en langue française. Mes activités, outre la lecture et l’animation de textes, vont de la réécriture à la création (biographies, monographies, essais, mémoires, blogs, sites Internet professionnels, romans, contes, e-books, poèmes, chansons, scénarios et récits divers), en passant par la correction, la mise en page et la publication de tous types de textes. Je confie l’amont de mes travaux de traduction (anglais, espagnol, allemand) à ma fille et celui de mes illustrations à un associé.

Je suis également écrivain public, assistant en démarches administratives, mais j’avoue que ce n’est pas l’activité que je préfère.

Prévoyez-vous de développer une nouvelle activité ?

Peut-être me remettre à la lecture et à l’animation (contes multisensoriels pour personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer). Seul petit problème : ça ne paye pas. J’ai également un projet de création personnelle, un scénario de film d’animation. J’espère pouvoir le financer par une aide à la création littéraire, à laquelle je peux prétendre en tant qu’auteur publié à plus de 500 exemplaires à compte d’éditeur.

Qui sont vos principaux clients ? (particuliers, professionnels, collectivités, etc.)

Essentiellement des particuliers et des professionnels, très peu de collectivités.

Quels problèmes rencontrez-vous dans l’exercice de votre métier ? 

Naguère, le défaut de paiement… Aujourd’hui, le manque de clients (sérieux).

La demande la plus insolite qui vous ait été faite ?  Et la plus touchante ?

Elles sont presque toutes à la fois insolites et touchantes. Je n’ai pas à me plaindre, vraiment, de mes (bons) clients. Mais je me souviens particulièrement d’un homme dont la chance a détruit la vie. Il a touché le gros lot à la loterie, mais pas l’argent, qu’il a eu le tort de réclamer en justice. Résultat, 11 mois de prison ferme : il était maître de conférences à l’époque, au chômage depuis. Innocent, cela va sans dire, preuves à l’appui. J’ai eu plusieurs travaux de ce genre, mais pour lui il aurait fallu que je travaille gratuitement. Un des rares cas où le travail d’un bénévole aurait été légitime (pour madame Pucheu).

Un site Internet, une information, un article ou toute autre chose que vous voudriez nous faire découvrir ou partager ?

https://www.youtube.com/watch?v=C_jByE6Cxv8 😉

Coordonnées de votre cabinet :

L’épître a priori : http://ecrivainprive.free.fr

Frankie Lombardo, ecrivainprive@free.fr, 06 63 55 56 09