Véronique Bonhomme à Elancourt, PCE du mois

publié le dans PCE à l'honneur

Quand avez-vous ouvert votre cabinet ?

Je me suis installée en janvier 2008, en complément d'une activité salariée que je n'ai pas encore réussi à totalement abandonner (j'ai pris un temps partiel pour création d'entreprise, j'ai ensuite dû reprendre mon activité salariée à temps plein en exerçant le soir, le week-end et pendant mes congés ; je viens seulement de dégager un nouveau temps partiel pour avoir plus de temps pour l'activité d'écrivain public)

Quelles sont les principales activités que vous avez développées ?

Je me partage entre la rédaction de lettres (aussi bien administratives, de réclamation, de motivation..), de discours, la correction de documents (pour des étudiants, des particuliers, des salariés en surcroît de travail...) la transcription de comptes rendus et la mise au point de biographies.

Prévoyez-vous de développer une nouvelle activité ?

Je souhaite animer des ateliers d'écriture (après avoir été participante à des tels ateliers en tant "qu'élève" pendant de nombreuses années).

Qui sont vos principaux clients ? (particuliers, professionnels, collectivités, etc.)

Mes principaux clients sont des particuliers (pour les lettres, les discours, les biographies, les corrections de documents) et je travaille actuellement pour une entreprise (PME) qui me sous-traite la transcription de comptes rendus de réunions.

Quels problèmes rencontrez-vous dans l’exercice de votre métier ? 

Les problèmes rencontrés sont :

  • le manque de clarté des demandes des clients (pour les corrections, par exemple, il est arrivé que le client continue de travailler sur son document pendant que j'effectue les corrections et m'expédie un second projet ne tenant pas compte des corrections déjà effectuées et envoyées ; il arrive également que le plan du document soit modifié de nombreuses fois)
  • le manque d'organisation des clients (il arrive régulièrement que les étudiants me demandent de corriger leur mémoire quelques jours avant la remise de celui-ci)
  • voire le manque de respect des clients. Cette semaine un client récurrent depuis plusieurs années, m'a expédié un SMS à 22h15 en me demandant de corriger un document de 17 pages pour une réunion qu'il avait le lendemain matin ! Ceci me permet d'aborder la notion de "limites" qu'il convient de fixer aux clients avec diplomatie, mais fermeté !
  • en particulier dans les biographies, le manque de coordination entre les payeurs est les héros de la biographie (payeurs qui souhaitent imposer leur point de vue différent de celui qui fait l'objet de la biographie ou qui contestent le temps passé sur lequel ils n'ont pas d'information réelle, n'étant pas présents lors de l'interview)
  • des problèmes de paiement qui m'obligent, par exemple, cette année à être très scrupuleuse pour les demandes via internet afin d'éviter de travailler bénévolement !

La demande la plus insolite qui vous ait été faite ?

Un discours de mariage... qui va être lu par la mariée, afin de remercier ses amis qui l'ont soutenue pendant les années "de galère" (habituellement ce sont les parents ou les amis qui me demandent de rédiger de tels discours).

Et la plus touchante ?

Tous les discours sont touchants, ainsi que certaines lettres (une lettre de parents au médecin de leur enfant avec lequel la communication était rompue, par exemple). Le discours funèbre que deux filles souhaitaient lire lors des obsèques de leur père est également un souvenir très touchant.

Un site Internet, une information, un article ou toute autre chose que vous voudriez nous faire découvrir ou partager ?

J'ai beaucoup apprécié le film Un homme idéal : l'écriture est au cœur de ce thriller que l'on peut analyser sous différents angles. Le héros du film devient célèbre en recopiant le cahier écrit par un homme décédé qui avait tenu une sorte de journal pendant la guerre d'Algérie. Malgré sa célébrité et une vie de rêve qui accompagnent sa réussite basée sur le mensonge, il ne retrouvera l'inspiration qu'en situation d'urgence, alors qu'il est sur le point de tout perdre : sa notoriété, son honneur, sa liberté et la femme qu'il aime. Je choisis d'évoquer ce film sous l'angle de l'écriture, car, à mon sens, l'écriture est toujours plus efficace lorsqu'elle est "dans l'urgence", voire dans l'évidence. J'ai régulièrement retrouvé cette sensation en exerçant mon métier d'écrivain public.

Coordonnées de votre cabinet

Véronique Bonhomme

11/13 Rue de Bruxelles

78990 ÉLANCOURT

www.votreplume.com

Tel. 06 67 79 08 23