Archives du mot-clé transcription

Catherine Bois-Celma à Strasbourg, PCE du mois

publié le dans PCE à l'honneur

Quand avez-vous ouvert votre cabinet ?

J’ai ouvert mon cabinet le 01.07.2012. Ce projet me tenait à cœur depuis longtemps et j’avais un réel besoin d’indépendance. Dans un premier temps, j’ai commencé ma nouvelle activité d’écrivain public sous l’enseigne DISPOPLUME tout en continuant mon activité salariée (temps partiel de 28 heures) en tant qu’assistante de direction. Cela m’a permis de démarrer mon activité progressivement jusqu’en octobre 2013, date à laquelle j’ai démissionné pour me consacrer entièrement à ce beau métier qu’est écrivain public.

Quelles sont les principales activités que vous avez développées ?

Pour les particuliers :

  • Correction (orthographe, syntaxe, contenu)
  • Réécriture
  • Aide et assistance aux démarches et formalités administratives
  • Rédaction de CV et lettre de motivation

Pour les professionnels :

  • Secrétariat, assistance administrative
  • Retranscription

Prévoyez-vous de développer une nouvelle activité ?

Non, pas pour l’instant, mais je reste ouverte à une opportunité si cela peut rendre service à mes clients.

Qui sont vos principaux clients ? (particuliers, professionnels, collectivités, etc.)

Comme je l’ai indiqué plus haut, mes clients sont essentiellement :

  •  des particuliers : actifs, retraités, étudiant, personnes en recherche d’emploi
  • des professionnels : petites entreprises, professions libérales.

Quels problèmes rencontrez-vous dans l’exercice de votre métier ? 

J’ai souvent l’impression que notre profession est méconnue. Bien des personnes me disent qu’elles ne connaissaient pas notre métier et que c’est une connaissance qui leur en a parlé.

Il est par ailleurs très difficile de gagner correctement sa vie en se limitant à la simple activité d’écrivain public. En effet, les particuliers ayant besoin de nos services se tournent plus facilement vers des associations ou personnes bénévoles. Les tarifs que j’applique paraissent parfois élevés aux personnes ayant des revenus modestes. Il est donc nécessaire de se tourner vers les professionnels qui ont davantage de moyens financiers.

La demande la plus insolite qui vous ait été faite ?

Je ne sais pas vraiment si l’on peut qualifier cette demande d’insolite, mais j’ai été contactée par un homme qui avait fait de la prison et qui souhaitait écrire un récit sur sa vie carcérale. Jusque-là tout va bien… mais il a insisté pour décrire tout particulièrement les pratiques sexuelles des prisonniers en utilisant des termes très crus. Il avait l’air « obsédé » si je puis dire, et j’ai dû mettre un terme à cette expérience avant même qu’elle ne commence.

Et la plus touchante ?

La demande la plus touchante que j’ai reçue est et restera, je le pense, celle d’un jeune homme atteint du cancer. Il se savait condamné, mais gardait un moral et une sérénité à toute épreuve. Il avait écrit un récit pour parler de sa courte expérience de la vie et de son ressenti. Il désirait que je le relise pour le corriger et l’organiser. Nous nous sommes parlé plusieurs fois au téléphone. Le courant passait bien entre nous. Il m’a envoyé son écrit par mail. Mais, avant même que j’aie commencé la lecture, je n’ai brusquement plus reçu de nouvelles. J’ai su par sa petite amie qu’il était décédé.

En aparté, je dirais que je m’épanouis réellement au contact des personnes qui viennent me voir. J’aime créer une relation de confiance entre nous qui me semble indispensable. Chacun et chacune a son problème, sa petite histoire, et est content de trouver une personne qui soit à son écoute et qui puisse l’aider. Comme je le dis souvent, un écrivain public est aussi un peu un « psychologue », car il arrive souvent que certaines personnes, une fois en confiance et à l’aise, se libère en parlant ouvertement de sa vie.

Un site Internet, une information, un article ou toute autre chose que vous voudriez nous faire découvrir ou partager ?

Pour l’instant, je n’ai rien à vous communiquer. Mais, je ne manquerai pas de le faire si cela me paraît pertinent.

Coordonnées de votre cabinet

Catherine BOIS-CELMACatherine Bois Celma

DISPOPLUME

32 rue René Laennec

67200 STRASBOURG

Tél. : 06 72 77 93 97

Email : contact@dispoplume.com

Site internet : www.dispoplume.com

François Godet à Paris, PCE du mois

publié le dans PCE à l'honneur

Photo F.Godet

Quand avez-vous ouvert votre cabinet ? 

En octobre 2009.

Quelles sont les principales activités que vous avez développées ? 

La transcription de conseils municipaux, la rédaction de lettres pour les particuliers ou la correction de mémoires d’étudiants.

Prévoyez-vous de développer une nouvelle activité ? 

Je prévois de rédiger très prochainement ma première biographie pour un client.

Qui sont vos principaux clients ? (particuliers, professionnels, collectivités, etc.) 

Les collectivités.

La demande la plus touchante qui vous ait été faite ? 

Je viens juste de répondre à la demande la plus touchante qui m’a été faite et qui a consisté à aider une cliente à rédiger un mail de réconciliation envers son amoureux.

Un site Internet, une information, un article ou toute autre chose que vous voudriez nous faire découvrir ou partager ?

Je souhaite faire partager un article que m’a consacré le site Story Next door et que l’on peut trouver sur Google en tapant François Godet écrivain. Il s’agit d’un portrait de mon métier.

Coordonnées de votre cabinet 

Cabinet François GODET

40 rue d’Hautpoul

75019 PARIS.

francois.godet4@wanadoo.fr

Tél.06 30 90 44 02

http://www.maplumeavotreecoute.fr/

Véronique Bonhomme à Elancourt, PCE du mois

publié le dans PCE à l'honneur

Quand avez-vous ouvert votre cabinet ?

Je me suis installée en janvier 2008, en complément d'une activité salariée que je n'ai pas encore réussi à totalement abandonner (j'ai pris un temps partiel pour création d'entreprise, j'ai ensuite dû reprendre mon activité salariée à temps plein en exerçant le soir, le week-end et pendant mes congés ; je viens seulement de dégager un nouveau temps partiel pour avoir plus de temps pour l'activité d'écrivain public)

Quelles sont les principales activités que vous avez développées ?

Je me partage entre la rédaction de lettres (aussi bien administratives, de réclamation, de motivation..), de discours, la correction de documents (pour des étudiants, des particuliers, des salariés en surcroît de travail...) la transcription de comptes rendus et la mise au point de biographies.

Prévoyez-vous de développer une nouvelle activité ?

Je souhaite animer des ateliers d'écriture (après avoir été participante à des tels ateliers en tant "qu'élève" pendant de nombreuses années).

Qui sont vos principaux clients ? (particuliers, professionnels, collectivités, etc.)

Mes principaux clients sont des particuliers (pour les lettres, les discours, les biographies, les corrections de documents) et je travaille actuellement pour une entreprise (PME) qui me sous-traite la transcription de comptes rendus de réunions.

Quels problèmes rencontrez-vous dans l’exercice de votre métier ? 

Les problèmes rencontrés sont :

  • le manque de clarté des demandes des clients (pour les corrections, par exemple, il est arrivé que le client continue de travailler sur son document pendant que j'effectue les corrections et m'expédie un second projet ne tenant pas compte des corrections déjà effectuées et envoyées ; il arrive également que le plan du document soit modifié de nombreuses fois)
  • le manque d'organisation des clients (il arrive régulièrement que les étudiants me demandent de corriger leur mémoire quelques jours avant la remise de celui-ci)
  • voire le manque de respect des clients. Cette semaine un client récurrent depuis plusieurs années, m'a expédié un SMS à 22h15 en me demandant de corriger un document de 17 pages pour une réunion qu'il avait le lendemain matin ! Ceci me permet d'aborder la notion de "limites" qu'il convient de fixer aux clients avec diplomatie, mais fermeté !
  • en particulier dans les biographies, le manque de coordination entre les payeurs est les héros de la biographie (payeurs qui souhaitent imposer leur point de vue différent de celui qui fait l'objet de la biographie ou qui contestent le temps passé sur lequel ils n'ont pas d'information réelle, n'étant pas présents lors de l'interview)
  • des problèmes de paiement qui m'obligent, par exemple, cette année à être très scrupuleuse pour les demandes via internet afin d'éviter de travailler bénévolement !

La demande la plus insolite qui vous ait été faite ?

Un discours de mariage... qui va être lu par la mariée, afin de remercier ses amis qui l'ont soutenue pendant les années "de galère" (habituellement ce sont les parents ou les amis qui me demandent de rédiger de tels discours).

Et la plus touchante ?

Tous les discours sont touchants, ainsi que certaines lettres (une lettre de parents au médecin de leur enfant avec lequel la communication était rompue, par exemple). Le discours funèbre que deux filles souhaitaient lire lors des obsèques de leur père est également un souvenir très touchant.

Un site Internet, une information, un article ou toute autre chose que vous voudriez nous faire découvrir ou partager ?

J'ai beaucoup apprécié le film Un homme idéal : l'écriture est au cœur de ce thriller que l'on peut analyser sous différents angles. Le héros du film devient célèbre en recopiant le cahier écrit par un homme décédé qui avait tenu une sorte de journal pendant la guerre d'Algérie. Malgré sa célébrité et une vie de rêve qui accompagnent sa réussite basée sur le mensonge, il ne retrouvera l'inspiration qu'en situation d'urgence, alors qu'il est sur le point de tout perdre : sa notoriété, son honneur, sa liberté et la femme qu'il aime. Je choisis d'évoquer ce film sous l'angle de l'écriture, car, à mon sens, l'écriture est toujours plus efficace lorsqu'elle est "dans l'urgence", voire dans l'évidence. J'ai régulièrement retrouvé cette sensation en exerçant mon métier d'écrivain public.

Coordonnées de votre cabinet

Véronique Bonhomme

11/13 Rue de Bruxelles

78990 ÉLANCOURT

www.votreplume.com

Tel. 06 67 79 08 23

Françoise Pawlick à Lieusaint, PCE à l’honneur

publié le dans PCE à l'honneur

 

Quand avez-vous ouvert votre cabinet ?

J’ai profité de la mise en place du statut d’autoentrepreneur dès février 2009.

Quelles sont les principales activités que vous avez développées ?

Mon souhait au départ était surtout de réaliser des biographies, récits de vie ou romans familiaux. Ce créneau est devenu malheureusement très convoité et les demandes du public assez limitées, en tout cas dans mon secteur géographique.

Je me suis donc orientée vers des activités du métier plus techniques : dans une première vie en effet, j’ai, au sein de l’entreprise, été la spécialiste des comptes rendus de comités d’entreprise et j’ai « osé » postuler pour une mission de ce type. Ce fut un peu difficile au départ, je dois l’avouer, mais voilà trois ans que je pratique et que la satisfaction est réciproque tant du côté de l’entreprise que du mien. J’assiste donc à toutes les séances de comités d’entreprise et de CHSCT, je prends des notes en sténo tout en enregistrant, et je retranscris ensuite la quasi-totalité des débats, ce qui m’occupe chaque mois un nombre d’heures conséquent !

L’occasion m’a été donnée également de tenir des permanences d’écrivain public en mairie, expérience que je ne regrette pas du tout, et que je suis prête à renouveler.

Prévoyez-vous de développer une nouvelle activité ?

Oui, des ateliers d’écriture (en maisons de retraite par exemple) et développer l’activité de biographe.

Qui sont vos principaux clients ? (particuliers, professionnels, collectivités, etc.)

Essentiellement des particuliers, ainsi qu’une entreprise et une association (mais pour de la formation).

Quels problèmes rencontrez-vous dans l’exercice de votre métier ?

Le temps des trajets souvent (non rémunérés !), quelques difficultés à « démarrer » réellement avec un particulier qui hésite beaucoup à se lancer dans l’écriture de sa vie.

Parfois aussi (souvent) des difficultés à rester ferme, et à mettre des limites aux demandes (ainsi, une dame me demande de l’aider à corriger un mémoire, puis un rapport, puis un autre... Le premier contact dure deux heures, nous échangeons plusieurs fois par mail, elle revient pour un second entretien de deux heures et me fait un chèque de…50 € !)

La demande la plus insolite qui vous ait été faite ?

Corriger des textes érotiques, ou bien rédiger pour un client des contes très surréalistes…

Et la plus touchante ?

Une cliente qui m’a confié une cinquantaine de cassettes audio enregistrées par elle-même et autant de cahiers de journaux intimes, mêlant tous ses déboires et souffrances assortis de longs essais philosophico-religieux, des prières, des chants…cliente vivant en province que j’ai vue deux fois : lors de ma seconde visite, j’ai cru assister une personne en fin de vie, en train d’agoniser…

Coordonnées de votre cabinet

Au Fil des Lettres…Au Fil de la VieF. Pawlick

Françoise PAWLICK

31, rue du chêne prieur

77127 LIEUSAINT

courriel: francoisepawick@gmail.com

mobile : 06 09 60 00 11

 

 

 

Marie Jo Espin à Neublans-Abergement, PCE à l’honneur

publié le dans PCE à l'honneur

Logo MJ Espin

Quand avez-vous ouvert votre cabinet ?

En octobre 1994.

Quelles sont les principales activités que vous avez développées ?

Rédaction, relecture, correction, dactylographie, mise en forme de textes, transcription de fichiers audio, pour tous publics, quel que soit le support. Composition en sous-traitance pour l’imprimerie. Traduction d’anglais en français.

Prévoyez-vous de développer une nouvelle activité ?

Non, à moins qu’une opportunité dans mes cordes se présente ! En réalité, je n’ai jamais cessé de m’adapter et d’adapter mes logiciels à la demande du moment.

Qui sont vos principaux clients ?

À l’origine, je proposais aux entreprises mon expérience dans le domaine du secrétariat commercial et de la communication (dossiers de presse, mailings, catalogues…). Mais j’ai rencontré peu de besoins, de moyens ou simplement d’ouverture à l’idée de sous-traiter, exception faite d’une ou deux grosses structures qui m’ont ponctuellement confié quelques travaux.

Ma région est rurale, les très petites entreprises y sont nombreuses mais leurs besoins en secrétariat sont réduits et généralement assumés par le chef d’entreprise ou un de ses proches. Par contre, je dois régulièrement refuser des travaux de comptabilité et en expliquer la raison.

Je fais de la composition en sous-traitance pour une imprimerie, bien que les travaux de composition se soient raréfiés depuis que les clients fournissent eux-mêmes leurs fichiers.

Les particuliers ont des besoins ponctuels et ne permettent pas de constituer un portefeuille de clientèle. J’ai réalisé des biographies mais la plupart de mes clients sont âgés, avec des revenus assez faibles, ce qui ne leur permet pas d’investir beaucoup bien que l’envie soit là.

Quels problèmes rencontrez-vous dans l’exercice de votre métier ?

J’ai souvent le sentiment que mes clients viennent d’abord chercher une oreille neutre et attentive et certains ont parfois des difficultés à « couper le cordon » une fois le travail terminé !

Je suis inscrite en chambre de métiers, mais je déplore que nos professions y soient si méconnues. Peut-être faudrait-il s’investir plus de ce côté-là ?

La demande la plus insolite qui vous ait été faite ?

Rédiger une oraison funèbre pour des personnes encore bien vivantes : le demandeur avait l’intention avouée de régler des comptes en pleine église et s’y prenait à l’avance…

Et la plus touchante ?

Un courrier aux services de l’immigration pour une jeune française mariée en Algérie depuis un an et qui désespérait de savoir quand son époux serait autorisé à la rejoindre en France.

Un site Internet, une information, un article ou toute autre chose que vous voudriez nous faire découvrir ou partager ?

Une page Facebook pour s’amuser avec la langue française : Projet Voltaire.

Un proverbe : « Ce que tu donnes est à toi pour toujours. Ce que tu gardes est perdu à jamais. »

Coordonnées de votre cabinet

Marie Jo Espin / ADREST

24, route d’Authumes - 39120 Neublans-Abergement

Tél. 03.84.81.60.19

E-mail : ADREST@orange.fr

http://adrest.mariejo.espin.pagespro-orange.fr

Florence Clerfeuille à Trébas, PCE à l’honneur

publié le dans PCE à l'honneur

florence-clerfeuilleQuand avez-vous ouvert votre cabinet ?

Le 5 mars 2009.

Quelles sont les principales activités que vous avez développées ?

Ma principale activité concerne la rédaction de biographies pour des particuliers, de tous âges puisque j’ai eu l’occasion de travailler avec des gens de 29 à 99 ans. Il peut s’agir d’un récit de vie complet, réalisé dans un objectif de transmission aux générations suivantes, comme du récit d’une tranche de vie particulièrement marquante : un divorce, une maladie éprouvante, l’adoption d’un enfant…

Par ailleurs, je travaille régulièrement avec des auteurs autoédités pour la correction de leurs manuscrits.

Je fais également de la transcription d’entretiens pour des universitaires, dans le cadre de travaux de recherche, principalement en aménagement du territoire.

Prévoyez-vous de développer une nouvelle activité ?

Non, mais j’élargis mon activité de biographe en direction des entreprises, notamment celles qui sont le fruit du travail de plusieurs générations de la même famille.

Qui sont vos principaux clients ? (particuliers, professionnels, collectivités, etc.)

Mes clients sont principalement des particuliers. Quelques professionnels. Plus aucune collectivité, même si cela a été le cas au début de mon activité.

Quels problèmes rencontrez-vous dans l’exercice de votre métier ? 

Par définition, le récit d’une vie ne se fait qu’une fois ! Il faut donc sans cesse communiquer autour de son activité pour trouver de nouveaux clients.

La demande la plus insolite qui vous ait été faite ?

Sans doute la rédaction d’une fiche de lecture concernant un livre que la personne devait lire dans le cadre de ses études d’infirmière. Elle n’avait, disait-elle, pas de temps à perdre avec ce genre de chose…

Et la plus touchante ?

Le récit de vie d’une jeune femme atteinte de schizophrénie, qui espérait pouvoir plus facilement évoquer sa maladie avec ses proches par le biais d’un livre. La façon dont elle évoquait son monde parallèle était bouleversante. Nous n’avons malheureusement pas pu aller au bout de notre travail : un jour, elle n’a plus répondu à mes messages et à mes appels…

Un site Internet, une information, un article ou toute autre chose que vous voudriez nous faire découvrir ou partager ?

Le site Internet dédié à mon livre Devenir biographe : http://www.devenirbiographe.com

Coordonnées de votre cabinet

Florence Clerfeuille – À mots déliés – Route de Cadix – 81340 TREBAS

Tél. : 05 63 55 78 96 / 06 99 51 46 71

Courriel : fclerfeuille@amotsdelies.com

Site Internet : http://www.amotsdelies.com

Page Facebook : https://www.facebook.com/amotsdelies

Caroline Bujard-Ollivier à Paris, PCE à l’honneur

publié le dans PCE à l'honneur

Quand avez-vous ouvert votre Cabinet ?
En l’an 2000, après plus de vingt ans de communication institutionnelle et politique, j’ai créé ma propre activité de conseil en communication écrite.

Quelles sont les principales activités que vous avez développées ?
Je résumerai mes principales activités par : conception et rédaction, relecture et correction, transcription, formation à l’écriture professionnelle.

Prévoyez-vous de développer une nouvelle activité ?
Mes actuelles activités sont déjà bien variées, donc je ne prévois pas à court terme d’en développer une nouvelle.

Qui sont vos principaux clients ? (particuliers, professionnels, collectivités publiques.) Entreprises, associations et maisons d’édition sont mes principaux clients. J’ai occasionnellement fait un bout de chemin avec des particuliers ou des collectivités publiques.

Quels problèmes rencontrez-vous dans l’exercice de votre métier ?
L’irrégularité des missions peut poser des problèmes d’emploi du temps et de business plan.

La demande la plus insolite qui vous ait été faite ?
Je ne l’ai pas encore rencontrée, en revanche celle qui m’a le plus comblée intellectuellement a été la réalisation de la plaquette de présentation d’une école chrétienne.

Et la plus touchante ?
Quand les amis de mes filles demandent que je relise leurs CV et lettre de motivation !

Un site internet, une information, un article ou toute autre chose que vous voudriez nous faire découvrir ou partager ?
Le dernier livre de Claudie Gallay, autant pour son écriture que pour l’histoire : Une part de ciel (Actes Sud, 2013)

Coordonnées de votre Cabinet
www.traficdemots.com - tél. 06 07 49 49 58