Archives du mot-clé biographie

Marie Huguenin-Dezot à Camblanes, PCE du mois

publié le dans PCE à l'honneur

Photo

Quand avez-vous ouvert votre cabinet ?

1er janvier 2008.

Quelles sont les principales activités que vous avez développées ?

  • Réalisation de biographies et récits de vie ;
  • Correction de thèses, mémoires, romans, guides dont certains en vue de leur édition ;
  • Rédaction de tous types d’écrits : courriers professionnels et privés, rapports, documents commerciaux, site internet, articles de journaux etc.
  • Animation de nombreux ateliers d’écritures auprès d’enfant, d’adultes et de publics spécifiques.

Prévoyez-vous de développer une nouvelle activité ?

Non.

Qui sont vos principaux clients ? (Particuliers, professionnels, collectivités, etc.)

Dans l’ordre : particuliers, collectivités, entreprises.

Quels problèmes rencontrez-vous dans l’exercice de votre métier ? 

Difficultés à faire accepter les devis et à se faire payer.

La demande la plus insolite qui vous ait été faite ?

Une lettre à l’intention de mes enfants, le jour de ma crémation.

Un site Internet, une information, un article ou toute autre chose que vous voudriez nous faire découvrir ou partager ?

http://www.starofservice.com/professionnel/service-de-redaction/camblanes-et-meynac/2730954/lettres-faciles#/

Coordonnées de votre cabinet

Marie Huguenin-Dezot

11 chemin de la Chausse

33360 Camblanes

Pascal Martineau à Saran, PCE du mois

publié le dans PCE à l'honneur

Logo P. MartineauQuand avez-vous ouvert votre cabinet ?

En février 2011.

Quelles sont les principales activités que vous avez développées ?

  • Courriers administratifs et professionnels
  • CV, lettre de motivation
  • Démarches administratives (déclarations de revenus, dossiers de surendettement)
  • Correction et mise en page de mémoires
  • Soutien à l’écriture de livres (mise en page et accompagnement à l’autoédition inclus)
  • Biographies, récits biographiques (mise en page et accompagnement à l’autoédition inclus)
  • Permanence hebdomadaire dans une Maison de la Justice et du Droit
  • Permanence hebdomadaire dans un établissement pénitentiaire
  • Rédaction d’articles de presse

Prévoyez-vous de développer une nouvelle activité ?

Après m’être formé à cette pratique, j’aimerais proposer des ateliers d’écriture.

Qui sont vos principaux clients ? (particuliers, professionnels, collectivités, etc.)

  • Particuliers
  • Organismes parapublics

Quels problèmes rencontrez-vous dans l’exercice de votre métier ? 

Me faire connaître.

La demande la plus insolite qui vous ait été faite ?

Une lettre d’amour.

Et la plus touchante ?

L’écriture du récit, par la mère de l’intéressé, du combat perdu de son fils contre le cancer.

Un site Internet, une information, un article ou toute autre chose que vous voudriez nous faire découvrir ou partager ?

www.lesmotspourledire.fr

et sur Facebook : https://www.facebook.com/pascal.martineau.45

Une vidéo : http://ecrivains-publics.fr/Le-CNED-met-l-AEPF-en-boite

Mon dossier de presse en ligne : http://www.calameo.com/read/00054496806be2c2b4ff8

 

Coordonnées de votre cabinet

1006, rue du Chêne-Maillard

45770 SARAN

06 73 38 13 69

pascal-martineau@hotmail.fr

Elisabeth Chauvin à Saint-Léger-les-Vignes, PCE du mois

publié le dans PCE à l'honneur

Quand avez-vous ouvert votre cabinet ?

J’ai ouvert mon cabinet en 2010, en étant hébergée dans un premier temps et pendant deux ans par une coopérative d’activités et d’emploi.

 

Quelles sont les principales activités que vous avez développées ?

Pour l’instant, mon activité se partage à parts égales entre la rédaction ou correction de biographies et la correction de romans et autres livres.

Prévoyez-vous de développer une nouvelle activité ?

Oui, j’aimerais beaucoup, entre autres, transcrire des conférences et réaliser des travaux pour les entreprises.

Qui sont vos principaux clients ? (particuliers, professionnels, collectivités, etc.)

Mes clients sont pour la plupart des particuliers.

Quels problèmes rencontrez-vous dans l’exercice de votre métier ? 

La difficulté principale que je rencontre est d’arriver à réaliser mes  travaux dans des délais me permettant de gagner ma vie correctement. Toutefois, au fil des expériences, je progresse et gagne régulièrement en efficacité. Mais je peux encore m’améliorer.

La demande la plus insolite qui vous ait été faite ?

Je n’ai pas eu de demande particulièrement insolite.

Et la plus touchante ?

J’ai rédigé l’hommage funèbre d’une cliente très jeune, décédée de maladie. Elle avait 18 ans. Avant cela, j’avais rédigé un hommage à l’intention de ses deux jeunes sœurs à la demande de leur maman qui voulait les remercier de leur patience et de leur attitude, pleine de compréhension, face à la maladie de leur sœur.

Un site Internet, une information, un article ou toute autre chose que vous voudriez nous faire découvrir ou partager ?

Je signale l’existence d’un livre de Jean-Pierre Colignon sur le participe passé : Le participe passé, Tous les accords, d’abaisser à zyeuter, 959 verbes, chez Victoires éditions.

Ce livre est probablement le plus complet qui existe sur ce sujet. Il est composé au trois quarts d’une liste de verbes, presque exhaustive, avec, pour chacun, différents cas de figure dans lesquels on peut les rencontrer. Ainsi, plus la peine de se demander quelle question il faut se poser pour savoir comment accorder. Un outil très pratique et d’une grande utilité.

logo E. ChauvinCoordonnées de votre cabinet

Elisabeth Chauvin – 5, rue des Peupliers - 44710 Saint-Léger-les-Vignes (sauf exception, je ne reçois pas de clients chez moi.)

Tél. 06 16 32 03 59

lisbethchauvin@gmail.com

www.elisabeth-chauvin.com

Henri Romain Hours à Honfleur, PCE du mois

publié le dans PCE à l'honneur

Henri Romain HoursQuand avez-vous ouvert votre cabinet ?

Au printemps 2014, quand j’ai regroupé mes différentes activités liées à l’écriture sous une seule « casquette » officielle. Auparavant j’avais déjà exercé dans chacun de ces domaines, mais de manière ponctuelle.

Quelles sont les principales activités que vous avez développées ?

En premier lieu la biographie personnelle, familiale, l’écriture de récits de vie. Cette activité passionnante, qui nécessite un contact privilégié avec le demandeur, a pris le pas sur les autres. Faute de temps, celle d’écrivain public, pour la rédaction de simples courriers, est passée à la trappe... Le conseil en matière d’écriture est l’autre versant du métier qui m’intéresse le plus. La simple correction de manuscrit est évidemment moins captivante.

Prévoyez-vous de développer une nouvelle activité ?

Je songe à animer des ateliers d’écriture, mais cela demande beaucoup de temps et d’organisation. Présentement, mon travail de biographe, que je prends très à cœur, m’absorbe totalement ! Et si j’aime transmettre mes compétences, partager un savoir-faire, donner des clés pour l’écriture, je préfère pour l’instant le faire au cas par cas, pas encore face à un auditoire.

Qui sont vos principaux clients ? (particuliers, professionnels, collectivités, etc.)

Pour l’essentiel, des particuliers. Et je ne m’en plains pas : c’est le plus enrichissant, d’un point de vue humain. Je n’ai pas encore eu de demandes de la part de collectivités.

Quels problèmes rencontrez-vous dans l’exercice de votre métier ? 

La nécessité de devoir toujours penser à communiquer pour développer sa clientèle. C’est, hélas, du temps qu’il faut prendre sur celui de l’écriture, de la réalisation, de la création. On est souvent confronté aussi à des problèmes de budget avec les clients. Il arrive qu’ils aient besoin de temporiser, de faire une pause dans le projet en cours. Cela nuit toujours un peu à l’élan initial. Il est plus difficile ensuite de se remettre dedans. Il faut alors jongler avec les autres projets en cours... et les factures qui arrivent !

La demande la plus insolite qui vous ait été faite ?

Un client très sympathique qui a l’intention de raconter ses nombreuses conquêtes féminines.

Et la plus touchante ?

Un petit garçon qui, ayant vu un article de presse qui m’était consacré, a appelé pour me demander d’écrire un discours hommage à son chien disparu.

Un site Internet, une information, un article ou toute autre chose que vous voudriez nous faire découvrir ou partager ?

Mon propre site internet : www.partagedememoire.com.  Pour ceux qui seraient intéressés par mes prestations, il explique bien comment on s’y prend pour entreprendre et mener à bien le projet d’écriture envisagé. Il ne faut pas hésiter à comparer les offres de services, mais bien réaliser qu’au final, c’est le climat de confiance instauré entre le demandeur et le prestataire qui fera la différence, et le bon travail.

Coordonnées de votre cabinet

Mon site internet : www.partagedememoire.com

(On peut m’adresser sa demande via la page « contact »)

Téléphone : 06 81 17 71 95 / 02 31 98 23 39.

Claude Huc à Mesnil Val, PCE du mois

publié le dans PCE à l'honneur

Claude HucQuand avez-vous ouvert votre cabinet ?

Décembre 2012.

Quelles sont les principales activités que vous avez développées ?

  • Correspondance personnelle
  • Corrections, relecture, réécriture
  • CV – lettre de motivation
  • Courrier administratif
  • Biographie – Récits de vie
  • Discours
  • Relecture et correction mémoire, rapports de stage et thèses
  • Secrétariat
  • Permanence en institution
  • Ateliers d’écriture

Prévoyez-vous de développer une nouvelle activité ?

Le Webmarketing : plan marketing, community manager, référencement, rédaction web, gestion e-réputation, e-mailing et newsletter entreprise - stratégie webmarketing, plan webmarketing.

Le coaching orthographique.

Qui sont vos principaux clients ? (particuliers, professionnels, collectivités, etc.)

40 % particuliers – 30 % professionnels – 30 % collectivités

Quels problèmes rencontrez-vous dans l’exercice de votre métier ? 

Il faut absolument revaloriser cette image de l’écrivain public. Il est aussi important d’être un professionnel compétent et qualifié que d’être perceptible dans l’image que nous pouvons avoir à l’extérieur. Il y a donc là, un problème de communication extérieure.

Il faut peut-être également que nous rétablissions un contrat équilibré qui nous ferait remonter dans l’échelle interventionnelle. En effet, nous arrivons toujours en fin de boucle, après que nos clients aient consultés un grand nombre d’intervenants : avocats, conseils divers, services sociaux, avoir engagé un grand nombre de démarches, écrit à tous les niveaux de la hiérarchie politique. De fait, nos compétences ne sont pas reconnues à leurs justes valeurs, du fait que nous apparaissions comme « le dernier recours ».

La demande la plus insolite qui vous ait été faite ?

Le poème d’une personne incarcérée analphabète à une personne de l’extérieur.

Un site Internet, une information, un article ou toute autre chose que vous voudriez nous faire découvrir ou partager ?

http://www.enviedemotsecrivainconseil.fr/

Coordonnées de votre cabinet :

Huc Claudelogo C. Huc

Ecrivain Conseil ®

1 Allée des Goélands

76910 MESNIL VAL

Sarah Patier Kangni à Néris-les-Bains, PCE du mois

publié le dans PCE à l'honneur

 

Quand avez-vous ouvert votre cabinet ?

Je l’ai ouvert en juin 2014 pour un unique client ! Je travaillais encore à l’époque comme journaliste pour un quotidien régional quand un maître en arts martiaux m’a demandé de l’accompagner dans la rédaction de sa biographie.

Quelles sont les principales activités que vous avez développées ?

Je n’ai pas fini de les développer. L’Écriture est un filon. On me confie des tâches rédactionnelles pour des sites web ou pour l’élaboration de dossiers de Presse. Je forme du personnel d’entreprise sur le courrier professionnel. Je vais m’atteler à l’écriture d’un livre de contes avec des enfants.

Prévoyez-vous de développer une nouvelle activité ?

J’ai l’impression de ne pas forcément faire les choses dans l’ordre, mais ce sont les ateliers d’écriture que je rêve de mettre en place. Mais avec une tonalité particulière. Je cherche…

Qui sont vos principaux clients ? (particuliers, professionnels, collectivités, etc.)

Ce sont des associations et des professionnels.

Quels problèmes rencontrez-vous dans l’exercice de votre métier ? 

Sans aller jusqu’à parler de problème, mais la réalité du métier renvoie souvent au hiatus entre ce que le client voudrait ou rêve d’obtenir et la surprise qu’il a de découvrir sur un devis que le travail d’écriture sérieux est long, avec un coût.

La demande la plus insolite qui vous ait été faite ? Et la plus touchante ?

Je n’ai pas eu de demande insolite, touchante non plus. Pour l’instant.

Un site Internet, une information, un article ou toute autre chose que vous voudriez nous faire découvrir ou partager ?

En préparant un voyage, j’ai découvert le site http://worldwildbrice.net/. Ce jeune homme parcourt l’Asie et partage ses découvertes. La subjectivité est revendiquée, bien sûr, mais elle est suffisamment subtile pour la rendre attachante. Il réussit littéralement à vous embarquer dans ses périples, photos sublimes à l’appui et pourtant, l’exercice stylistique n’est pas si simple que cela.

Logo Sarah Patier KangniCoordonnées de votre cabinet

SPK/ Sarah Patier Kangni

15 Bis rue Voltaire

03310 Néris-les-Bains

07 85 51 61 52

http://www.facebook.com/spk108

Edwige Clément à Bessines, PCE du mois

publié le dans PCE à l'honneur

photo E. ClementQuand avez-vous ouvert votre cabinet ? 

 En janvier 2013.

Quelles sont les principales activités que vous avez développées ? 

Les biographies.

Prévoyez-vous de développer une nouvelle activité ? 

J'envisage de développer la calligraphie et les prestations internet.

Qui sont vos principaux clients ?

Il s'agit principalement de particuliers.

Quels problèmes rencontrez-vous dans l’exercice de votre métier ? 

Me faire connaître.

La demande la plus insolite qui vous ait été faite ?

Ecrire une biographie en ayant comme unique base documentaire : des photos.

Et la plus touchante ? 

Travailler sur une biographie d’une personne handicapée dans un cadre thérapeutique.

Coordonnées de votre cabinet 

Cabinet La Plume Facile

Edwige CLEMENT, écrivain public

10 rue de Bellevue

79000 BESSINES

www.la-plume-facile.fr

contact@la-plume-facile.fr

Tél. 06 95 03 32 03

Véronique Bonhomme à Elancourt, PCE du mois

publié le dans PCE à l'honneur

Quand avez-vous ouvert votre cabinet ?

Je me suis installée en janvier 2008, en complément d'une activité salariée que je n'ai pas encore réussi à totalement abandonner (j'ai pris un temps partiel pour création d'entreprise, j'ai ensuite dû reprendre mon activité salariée à temps plein en exerçant le soir, le week-end et pendant mes congés ; je viens seulement de dégager un nouveau temps partiel pour avoir plus de temps pour l'activité d'écrivain public)

Quelles sont les principales activités que vous avez développées ?

Je me partage entre la rédaction de lettres (aussi bien administratives, de réclamation, de motivation..), de discours, la correction de documents (pour des étudiants, des particuliers, des salariés en surcroît de travail...) la transcription de comptes rendus et la mise au point de biographies.

Prévoyez-vous de développer une nouvelle activité ?

Je souhaite animer des ateliers d'écriture (après avoir été participante à des tels ateliers en tant "qu'élève" pendant de nombreuses années).

Qui sont vos principaux clients ? (particuliers, professionnels, collectivités, etc.)

Mes principaux clients sont des particuliers (pour les lettres, les discours, les biographies, les corrections de documents) et je travaille actuellement pour une entreprise (PME) qui me sous-traite la transcription de comptes rendus de réunions.

Quels problèmes rencontrez-vous dans l’exercice de votre métier ? 

Les problèmes rencontrés sont :

  • le manque de clarté des demandes des clients (pour les corrections, par exemple, il est arrivé que le client continue de travailler sur son document pendant que j'effectue les corrections et m'expédie un second projet ne tenant pas compte des corrections déjà effectuées et envoyées ; il arrive également que le plan du document soit modifié de nombreuses fois)
  • le manque d'organisation des clients (il arrive régulièrement que les étudiants me demandent de corriger leur mémoire quelques jours avant la remise de celui-ci)
  • voire le manque de respect des clients. Cette semaine un client récurrent depuis plusieurs années, m'a expédié un SMS à 22h15 en me demandant de corriger un document de 17 pages pour une réunion qu'il avait le lendemain matin ! Ceci me permet d'aborder la notion de "limites" qu'il convient de fixer aux clients avec diplomatie, mais fermeté !
  • en particulier dans les biographies, le manque de coordination entre les payeurs est les héros de la biographie (payeurs qui souhaitent imposer leur point de vue différent de celui qui fait l'objet de la biographie ou qui contestent le temps passé sur lequel ils n'ont pas d'information réelle, n'étant pas présents lors de l'interview)
  • des problèmes de paiement qui m'obligent, par exemple, cette année à être très scrupuleuse pour les demandes via internet afin d'éviter de travailler bénévolement !

La demande la plus insolite qui vous ait été faite ?

Un discours de mariage... qui va être lu par la mariée, afin de remercier ses amis qui l'ont soutenue pendant les années "de galère" (habituellement ce sont les parents ou les amis qui me demandent de rédiger de tels discours).

Et la plus touchante ?

Tous les discours sont touchants, ainsi que certaines lettres (une lettre de parents au médecin de leur enfant avec lequel la communication était rompue, par exemple). Le discours funèbre que deux filles souhaitaient lire lors des obsèques de leur père est également un souvenir très touchant.

Un site Internet, une information, un article ou toute autre chose que vous voudriez nous faire découvrir ou partager ?

J'ai beaucoup apprécié le film Un homme idéal : l'écriture est au cœur de ce thriller que l'on peut analyser sous différents angles. Le héros du film devient célèbre en recopiant le cahier écrit par un homme décédé qui avait tenu une sorte de journal pendant la guerre d'Algérie. Malgré sa célébrité et une vie de rêve qui accompagnent sa réussite basée sur le mensonge, il ne retrouvera l'inspiration qu'en situation d'urgence, alors qu'il est sur le point de tout perdre : sa notoriété, son honneur, sa liberté et la femme qu'il aime. Je choisis d'évoquer ce film sous l'angle de l'écriture, car, à mon sens, l'écriture est toujours plus efficace lorsqu'elle est "dans l'urgence", voire dans l'évidence. J'ai régulièrement retrouvé cette sensation en exerçant mon métier d'écrivain public.

Coordonnées de votre cabinet

Véronique Bonhomme

11/13 Rue de Bruxelles

78990 ÉLANCOURT

www.votreplume.com

Tel. 06 67 79 08 23

Marie-Odile Flambard à Pechabou, PCE du mois

publié le dans PCE à l'honneur

Quand avez-vous ouvert votre cabinet ?

J’ai démarré mon activité d’écrivain public le 12 octobre 2000 au sein d’une coopérative d’activités. Deux ans et demi plus tard, JeTePrêteMaPlume est devenue une association.

Quelles sont les principales activités que vous avez développées ?

En tant qu’écrivain public, je réalise tout ce qui est rédaction, correction ou réécriture de toutes sortes de documents, du courrier au roman, en passant par des articles, des poèmes, etc.

L’essentiel de mon activité est consacré au travail de biographe, j’ai beaucoup de plaisir à accompagner mes clients, et bien souvent leur famille, dans l’écriture de leur récit de vie ou histoire familiale.

J’anime également des ateliers d’écriture dans des médiathèques, maisons de retraite ou autres structures, pour tous publics.

Prévoyez-vous de développer une nouvelle activité ?

Le métier de biographe auprès de personnes gravement malades. Avant d’être écrivain public biographe, j’étais infirmière, et il me semble que tous mes choix professionnels ont été faits dans cet objectif.

Qui sont vos principaux clients ? (particuliers, professionnels, collectivités, etc.)

Des particuliers pour les prestations d’écrivain public et de biographe, des collectivités pour les ateliers d’écriture (médiathèque, maisons de retraite, écoles...)

Quels problèmes rencontrez-vous dans l’exercice de votre métier ? 

La difficulté à avoir une activité régulière et à trouver sans cesse de nouveaux clients.

La demande la plus insolite qui vous ait été faite ?

Une dame m’a demandé d’écrire l’éloge funèbre de son père qui n’était pas encore décédé. Elle craignait, le moment venu, sous le coup de l’émotion, de ne pas avoir les idées assez claires pour exprimer tout ce qu’elle tenait à dire de son père et de son amour pour lui.

Et la plus touchante ?

Parmi bien d’autres, la même dame qui m’a rappelée deux ans plus tard pour me dire « Papa est toujours là, mais aujourd’hui, j’ai besoin de vous pour écrire un texte pour mon mari qui vient de mourir subitement. »

Un site Internet, une information, un article ou toute autre chose que vous voudriez nous faire découvrir ou partager ?

Le site de JeTePrêteMaPlume, tout juste refait : http://jetepretemaplume.fr/

Coordonnées de votre cabinet

Cabinet d’écrivain public JeTePrêteMaPlume

3 rue du Soleil Levant 31320 Pechabou

Tél. : 06 85 39 41 50

Courriel : info@jetepretemaplume.fr

Site web : www.jetepretemaplume.fr

Géraldine Couget à Metz, PCE du mois

publié le dans PCE à l'honneur

Quand avez-vous ouvert votre cabinet ?

Après plus d’une quinzaine d’années d’activité de journaliste (principalement d’entreprise) et six ans dans l’édition (en tant que correctrice freelance), j’ai décidé en 2012 d’ajouter une corde à mon arc en devenant biographe de particuliers et rejoignant le réseau NPI (Nègres Pour Inconnus). Puis en janvier 2013, j’ai obtenu l’agrément de l’Académie des Écrivains Publics de France (AEPF) et suis devenue écrivain public. Depuis septembre 2014, j’exerce toutes mes activités rédactionnelles à Metz.

Quelles sont les principales activités que vous avez développées ?

Outre les tâches « classiques » d’un écrivain public, j’ai une expertise dans la rédaction de contenus institutionnels et de livres, non seulement en tant que biographe, mais aussi en tant que nègre. J’ai ainsi écrit deux livres (sur le thème de l’entrepreneuriat féminin et de la progression des femmes en entreprise aux postes à responsabilité) pour le compte d’un client. Ces deux ouvrages sont parus chez Eyrolles en 2014. Étant correctrice professionnelle depuis 2006 pour Eyrolles, j’ai aussi un savoir-faire à proposer en la matière à ma clientèle.

Prévoyez-vous de développer une nouvelle activité ?

J'ai des projets, notamment de formation à la communication en entreprise, d'une part, et d'aide administrative aux TPE d'autre part, mais ils sont encore au stade de la réflexion.

Qui sont vos principaux clients ? (particuliers, professionnels, collectivités, etc.)

Ce sont principalement des particuliers et des professionnels.

Quels problèmes rencontrez-vous dans l’exercice de votre métier ?

Il n’est pas évident de trouver des clients et de « se vendre » (une expression que je n’aime pas…). Aujourd’hui, le « marketing de soi » a le vent en poupe, surtout avec les réseaux sociaux. J’essaie toutefois de tirer mon épingle du jeu sans en faire trop, en étant présente et active sur Viadeo, LinkedIn, Facebook et bien sûr via mon propre site.

Par ailleurs, il n’est pas aisé de faire comprendre aux prospects qu’un écrivain public ou conseil en écriture est un professionnel dont les prestations sont rémunérées. Public ne signifie pas gratuit ! J’ai observé cet écueil surtout chez certains particuliers.

La demande la plus insolite qui vous ait été faite ?

Me demander de compiler plus de vingt ans de dossiers sur les problèmes psychiatriques d’un patient, qui voulait en faire un livre ! Ou encore de recueillir le récit de difficultés sexuelles de toute une vie. Deux propositions que j’ai déclinées…

Et la plus touchante ?

Réaliser la biographie d’un homme atteint d’un cancer incurable. Cette demande m’a été formulée par sa fille unique, qui voulait à tout prix garder une trace de son père avant qu’il ne soit trop tard. Nous n’avons eu le temps de nous voir que deux fois avec ce monsieur, qui a fait un effort conséquent sur lui-même — sans doute par amour filial — pour raconter toute sa vie (sans doute avec beaucoup d’ellipses…). Cinq jours après notre second rendez-vous, ce monsieur décédait. Sa fille a été très émue de lire les quelques pages retraçant soixante-dix ans d’existence et m’a même demandé de lui envoyer le fichier mp3 de nos entretiens.

Un site Internet, une information, un article ou toute autre chose que vous voudriez nous faire découvrir ou partager ?

J’écris régulièrement sur mon site (www.geraldine-couget.com) où j’alimente trois rubriques : « Bio Flash » (des biographies résumées de personnes connues et moins connues qui m’intéressent), « Secret des mots » (l’étymologie cachée de mots et d’expressions) et « Événements » (l’actualité du livre et de la littérature).

Je suis trilingue anglais - français - hongrois, de double nationalité française et hongroise. J’ai vécu en Bolivie et aux États-Unis.

En octobre 2014 est paru aux éditions Baudelaire un livre écrit pour une cliente, Le tortionnaire de mon âme (http://www.editions-baudelaire.com/product.php?id_product=1400). Le travail d’écriture de cet ouvrage m’a beaucoup marquée et permis de rencontrer une personne courageuse et déterminée à s’en sortir par le pouvoir de l’écriture. Grâce à notre collaboration, ma cliente m’a dit qu’elle ne se sentait plus coupable de ce qui lui était arrivé, mais bien victime !

Coordonnées de votre cabinet

11 rue de la Tête d’or

57000 Metz

06 81 99 22 26

geraldinecouget@orange.fr