Archives du mot-clé assistance administrative

Sophie Gava à Troyes, PCE du mois

publié le dans PCE à l'honneur

Quand avez-vous ouvert votre cabinet ?

 

En mars 2009.

Quelles sont les principales activités que vous avez développées ?

Depuis huit ans que j'exerce, par goût des rencontres diverses, mais aussi par souci d'adaptation aux besoins rédactionnels de mes clients, je réponds aussi bien à  leurs demandes de courriers administratifs, écrits professionnels, rédaction de récits de vie, relecture/correction de leurs propres écrits en vue d'être publiés, enregistrement, prise de notes, qu'à la rédaction de comptes rendus divers, ou à  l'animation d'ateliers d'écriture.

Prévoyez-vous de développer une nouvelle activité ?

Constats établis par des spécialistes du monde de l'entreprise, observations effectuées sur la pauvreté de vocabulaire dans la restitution d'expériences, émaillées de fautes grammaticales, orthotypographiques sur nombre de sites internet, m'ont incitée à me former et à développer une prestation : « rédactionnel web ». Autant d'erreurs, analysées comme possibles lacunes dans les savoir-faire, savoir-être, de ces entreprises, pénalisent leur image. Régulièrement, j'effectue ce travail pour un grand Groupe qui a inscrit dans sa stratégie la recherche optimale de la qualité.

La dématérialisation croissante des démarches administratives est d'actualité. Effectuer une demande claire auprès d'un organisme, assurer un suivi, un classement dans des dossiers dédiés sur son ordinateur, requiert de la méthode. Membre d'NTERSERVICES, association nationale avec un numéro d'agrément, je développe l'assistance administrative à domicile et fais bénéficier d'une réduction ou d'un crédit d'impôt mes clients éligibles.

Qui sont vos principaux clients ? (Particuliers, professionnels, collectivités, etc.)

En termes relationnels, chaque interlocuteur dans le moment présent est mon principal client. En termes sociologiques, ma clientèle est composée en grande majorité de particuliers, puis de collectivités et enfin d'entreprises. En termes comptables, mes clients principaux sont des entreprises puis des collectivités.

Quels problèmes rencontrez-vous dans l'exercice de votre métier ? 

Il y a quelques années, je pensais que les problèmes venaient de clients qui ne connaissaient pas ou mal notre métier et n'avaient pas trop envie de payer. Aujourd'hui, je pense que nous-mêmes participons à  brouiller l'image de notre profession : un message trop social avec des tarifs incongrus (parfois au bon vouloir), un tuilage entretenu entre deux fonctions pourtant différentes, celle du plaisir à  écrire pour soi et celle de la nécessité à rédiger pour autrui. En cela, la dénomination « Prestataire et conseils en écriture » marque une étape décisive, peut-être la première vers la réglementation de la profession.

La demande la plus insolite qui vous ait été faite ?

Ecrire pour un ancien écrivain public qui avait eu pignon sur rue.

Et la plus touchante ?

Celle de ce père qui n'avait que ses yeux pour dire à son fils combien il l'aimait. Pour rédiger ce courrier, il a fallu mettre des mots à partir de ce regard éperdu d'affection.

Un site Internet, une information, un article ou toute autre chose que vous voudriez nous faire découvrir ou partager ?

Un livre papier, que l'on peut suggérer à chaque prestataire et conseils en écriture d'avoir à  portée de main sur sa table de chevet : De quel amour blessée : Réflexions sur la langue française/Alain Borer, Ed. Gallimard, coll. Blanche, 2015. Un manifeste radieux, brillant, grinçant, politique, en faveur de la langue française si malmenée. Langue de la liberté.

Coordonnées de votre cabinet

GAVA TRANSMISSION, rédacteur-conseil à Troyes.Bannière réduite S. Gava

06 07 59 34 80

https://www.optimisez-vos-ecrits.com

Catherine Bois-Celma à Strasbourg, PCE du mois

publié le dans PCE à l'honneur

Quand avez-vous ouvert votre cabinet ?

J’ai ouvert mon cabinet le 01.07.2012. Ce projet me tenait à cœur depuis longtemps et j’avais un réel besoin d’indépendance. Dans un premier temps, j’ai commencé ma nouvelle activité d’écrivain public sous l’enseigne DISPOPLUME tout en continuant mon activité salariée (temps partiel de 28 heures) en tant qu’assistante de direction. Cela m’a permis de démarrer mon activité progressivement jusqu’en octobre 2013, date à laquelle j’ai démissionné pour me consacrer entièrement à ce beau métier qu’est écrivain public.

Quelles sont les principales activités que vous avez développées ?

Pour les particuliers :

  • Correction (orthographe, syntaxe, contenu)
  • Réécriture
  • Aide et assistance aux démarches et formalités administratives
  • Rédaction de CV et lettre de motivation

Pour les professionnels :

  • Secrétariat, assistance administrative
  • Retranscription

Prévoyez-vous de développer une nouvelle activité ?

Non, pas pour l’instant, mais je reste ouverte à une opportunité si cela peut rendre service à mes clients.

Qui sont vos principaux clients ? (particuliers, professionnels, collectivités, etc.)

Comme je l’ai indiqué plus haut, mes clients sont essentiellement :

  •  des particuliers : actifs, retraités, étudiant, personnes en recherche d’emploi
  • des professionnels : petites entreprises, professions libérales.

Quels problèmes rencontrez-vous dans l’exercice de votre métier ? 

J’ai souvent l’impression que notre profession est méconnue. Bien des personnes me disent qu’elles ne connaissaient pas notre métier et que c’est une connaissance qui leur en a parlé.

Il est par ailleurs très difficile de gagner correctement sa vie en se limitant à la simple activité d’écrivain public. En effet, les particuliers ayant besoin de nos services se tournent plus facilement vers des associations ou personnes bénévoles. Les tarifs que j’applique paraissent parfois élevés aux personnes ayant des revenus modestes. Il est donc nécessaire de se tourner vers les professionnels qui ont davantage de moyens financiers.

La demande la plus insolite qui vous ait été faite ?

Je ne sais pas vraiment si l’on peut qualifier cette demande d’insolite, mais j’ai été contactée par un homme qui avait fait de la prison et qui souhaitait écrire un récit sur sa vie carcérale. Jusque-là tout va bien… mais il a insisté pour décrire tout particulièrement les pratiques sexuelles des prisonniers en utilisant des termes très crus. Il avait l’air « obsédé » si je puis dire, et j’ai dû mettre un terme à cette expérience avant même qu’elle ne commence.

Et la plus touchante ?

La demande la plus touchante que j’ai reçue est et restera, je le pense, celle d’un jeune homme atteint du cancer. Il se savait condamné, mais gardait un moral et une sérénité à toute épreuve. Il avait écrit un récit pour parler de sa courte expérience de la vie et de son ressenti. Il désirait que je le relise pour le corriger et l’organiser. Nous nous sommes parlé plusieurs fois au téléphone. Le courant passait bien entre nous. Il m’a envoyé son écrit par mail. Mais, avant même que j’aie commencé la lecture, je n’ai brusquement plus reçu de nouvelles. J’ai su par sa petite amie qu’il était décédé.

En aparté, je dirais que je m’épanouis réellement au contact des personnes qui viennent me voir. J’aime créer une relation de confiance entre nous qui me semble indispensable. Chacun et chacune a son problème, sa petite histoire, et est content de trouver une personne qui soit à son écoute et qui puisse l’aider. Comme je le dis souvent, un écrivain public est aussi un peu un « psychologue », car il arrive souvent que certaines personnes, une fois en confiance et à l’aise, se libère en parlant ouvertement de sa vie.

Un site Internet, une information, un article ou toute autre chose que vous voudriez nous faire découvrir ou partager ?

Pour l’instant, je n’ai rien à vous communiquer. Mais, je ne manquerai pas de le faire si cela me paraît pertinent.

Coordonnées de votre cabinet

Catherine BOIS-CELMACatherine Bois Celma

DISPOPLUME

32 rue René Laennec

67200 STRASBOURG

Tél. : 06 72 77 93 97

Email : contact@dispoplume.com

Site internet : www.dispoplume.com